Ne nous Trumpons pas !

Oui, un éléphant ça Trump énormément !

Et le Canard à l’Orange aussi…

Surtout quand il s’appelle Duffy !

Bon, je ne suis pas totalement d’accord avec l’analyse d’Entrefilets que je relaie dans sa totalité ci-dessous et je m’en explique juste après :

~~~~▼~~~~

Syrie, le dernier massacre de l’Empire ?

Mardi 29 novembre 2016

Url de l’article original ► http://www.entrefilets.com/Syrie_le_dernier_massacre_de_l_empire.html

En octobre dernier, Moscou et Damas ont accepté une énième trêve «humanitaire» voulue par l’Oncle Sam pour sauver ses barbus coincés dans la poche d’Alep-Est. Durant plus de 3 semaines, la Russie n’a opéré aucune frappe aérienne, se contentant d’effectuer un méticuleux travail de renseignement tout en organisant des couloirs humanitaires pour permettre l’évacuation des civils. De leur côté, les coupeurs de têtes modérés du Bloc atlantiste empêchaient la population de les emprunter, se réarmaient et se regroupaient pour préparer une grande offensive destinée à briser le siège d’Alep-Est. Lancée à la fin octobre, l’opération a finalement tourné au baroud d’honneur et, début novembre, la riposte des troupes syriennes et du Hezbollah a totalement renversé la situation. Trois semaines plus tard, l’enclave est aujourd’hui brisée et sur le point de tomber. Avec la prise d’Alep, c’est la fin des derniers espoirs occidentaux de renverser la vapeur. Durant près de 6 ans, l’Empire US et ses succursales d’Europe et du Golfe ont ainsi déversé des hordes de djihadistes sur le pays, permettant au passage l’avènement de Daesh dans une énième opération de regime-change aussi ratée et sanglante que les précédentes.

Fiasco et boîte de Pandore

N’en déplaise aux propagandistes de l’im-Monde ou Libération, il n’y a jamais eu de guerre civile en Syrie. Dès les premiers mois de ce qui fut faussement présenté comme un «printemps arabe», la machine de guerre américaine était en effet à l’œuvre à travers ses canaux habituels de Riyad notamment et, à l’époque en tous cas, d’Ankara. Deux mois après les stupides et sanglantes répressions organisées par le régime syrien pour mater des contestations populaires bien légitimes, les premières cargaisons d’armes et de mercenaires arrivaient ainsi dans le pays sous le contrôle de la CIA.
Pourquoi ? Pour les ressources comme toujours. Déjà en délicatesse avec la Russie de Vladimir Poutine, l’Empire et ses suppôts du Golfe voulaient en effet faire transiter leurs précieux gisements par une Syrie débarrassée de Bachar al-Assad et donc docilisée, le passage par l’Irak chiite étant par ailleurs impossible. Un projet comme d’habitude merveilleux sur le papier à en-tête de Langley, mais qui a rapidement tourné au fiasco et ouvert une boîte de Pandore d’où sont sortis tous les appétits régionaux les plus divergents.

La Russie et l’arc chiite raflent la mise
Aujourd’hui, la chute imminente d’Alep pourrait signifier en quelque sorte le début du début de la fin de la guerre en Syrie. Bien sûr, il faudra des mois pour réduire entièrement Daesh et, dans le Nord du Pays, le bras de fer entre Ankara et les Kurdes ira à son terme, avec de bonnes chances toutefois de voir émerger le Rojava tant espéré des Kurdes.
Enfin, Moscou et Damas devront encore s’entendre sur le périmètre syrien à reconquérir réellement, soit l’entier du pays, soit la Syrie utile.
Mais d’ores et déjà, il est certain que l’Empire US est le grand perdant de cette monstrueuse passe d’armes.

Sa nouvelle équipée meurtrière au Moyen-Orient a en effet abouti à l’exact opposé de tout ce qui a constitué l’axe de sa politique belliciste ces 15 dernières années : à savoir contrôler les routes énergétiques et empêcher la constitution de cet arc chiite qui commence en Afghanistan, se poursuit à travers l’Iran, traverse l’Irak (devenue désormais chiite par la grâce d’une autre intervention éclairée de l’Empire), se prolonge dans les centres de pouvoir syrien pour aboutir au Hezbollah libanais (avec éventuellement extension amicale au Hamas palestinien d’ailleurs).
Et comme si cela ne suffisait pas, ce puissant arc est désormais totalement tourné vers…. la Russie de Vladimir Poutine en qui il a trouvé un allié responsable et fiable.
En résumé, toutes les dernières interventions de l’Empire US dans la région ont conduit à son éviction pure et simple du Moyen-Orient, en provoquant au passage une crise migratoire favorisant l’éclatement de l’Europe pro-US et la dissémination du terrorisme international.
Le fiasco est total, fascinant même, et devrait sans conteste devenir un objet d’étude dans la rubrique «contre-exemple» dans toutes les écoles militaires du monde.

L’Empire US s’effondre ainsi par overdose de lui-même.
Reste à espérer que Trump arrive sain et sauf à la Maison-Blanche pour acter de cette redistribution des cartes.
Le temps des grands massacres US pourrait alors avoir une toute petite chance de prendre fin.
Alléluia!

Mis en ligne par entrefilets.com le 29 novembre 2016

~~~~▲~~~~

L’Empire se lézarde, se fissure c’est vrai !

Mais ne nous y Trumpons pas ; Même si Donald acte cette redistribution des cartes, le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme et ensemble…

Et le peuple Américain qui se croit un peu « Supérieur » au reste du monde ne fera pas exception à cet appel…

Alors oui ; Oblabla est encore là et son administration vient de sonner la charge et prévoit d’envoyer la cavalerie à Sioux Standing Rock ce lundi 5 décembre et nous espérons sincèrement, ici, qu’il y aura du monde…

Mais Trump continuera le bouzin… Il n’a pas l’intention de remettre en cause la doctrine chrétienne de la découverte que je sache ou de décoloniser le passé et le présent du continent américain ?

Et pour moi, mais je ne suis pas la seule à le penser, un changement de paradigme en lien avec les Natifs en passant par une décolonisation concertée est la seule proposition qui vaille la peine d’être avancée, sinon rien ne changera jamais, dans les têtes comme dans les cœurs.

L’expérience dans la Vallée du Rojava, comme entrefilets le souligne, et dont tout le monde se fout quand même un peu, pourra peut-être reprendre, car il faut bien le dire, les purges de l’enfer du Herdogan ont ratissé large… Très large, et les kurdes syriens n’y ont pas échappé.

Gardons à l’esprit le changement de coquille en vue ▼

Et la décision d’Oblabla au lendemain du Potus en Trumpette d’abandonner la campagne de lobbying intense qu’ils menaient au Congrès pour la ratification de l’Accord trans-pacifique de coopération économique (TPP) est plus que suspecte ► http://lesakerfrancophone.fr/mort-imminente-du-traite-trans-pacifique-ttp

C’est vraiment pas le moment de mollir. Car nous ne pouvons faire aucune confiance à l’administration US, à cet empire US que nous, les peuples, pouvons faire tomber.

Nous sommes capables d’embraser tout l’empire et même plus si nous le voulons vraiment…

JBL1960

Publicités

4 réflexions sur “ Ne nous Trumpons pas ! ”

  1. Moi ce que je lis dans l’Entrefilet, c’est qu’il est possible que nous ayons un court répit avant les événements à venir. Donald Trump est une mise en scène purement hollywoodienne, plan B dans un moment critique pour des parasites qui aperçoivent avec terreur le fly-tox se diriger vers eux.
    Un court répit, car toutes ces forces armées actant pour quelques vautours ne flotteront qu’un temps bref, puis seront assignées à une nouvelle mission : terroriser les peuples desquels elles sont issues.

    Avec Trump, finies les guerres lointaines ! Bain de sang pour cent local, hold-up accéléré des contribuables, génocide des vrais pauvres ou inutiles, élimination de la dissidence.

    Adolf en ferait un caca nerveux de jalousie.

    Il est à peu près certain que l’Europe singera et qu’un Occident complet néo-nazi est en gestation. Les dictatures sont omniprésentes, quand elles ne sont pas flagrantes elles sont soigneusement camouflées dans le paf.
    2017, les veauteurs auront la volée de bois vert qu’ils demandent, et nous en feront aimablement bénéficier.

    Merci veauteur, je m’en souviendrai.

    merci veauteur, merci veauteur…

    La bipolarité économique et politique de notre monde va enfler jusqu’à l’explosion comme une baudruche et nous sommes sûrement tout près de cet instant, contrairement à l’image reçue et digérée par de nombreux… Allez je vais dire imbéciles pour être gentil, soyons courtois encore quelques semaines, quelques mois au plus. Ensuite il y aura d’autres impératifs pour ceux qui haïssent la camisole.

    J'aime

    1. Aussi, mais il n’est plus temps de croire au Père Noël même si c’est la période et espérer que Trump arrive vivant pour assister à son sacre… C’est pas glop, pas glog, non ? Jo

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s