Donald a Trumpé tout le monde…

… ENFIN PRESQUE…

Alors oui c’était rigolo de voir la tronche de tous ceux qui venaient assister au sacre de Killary et qui se sont décomposés à l’antenne, en live, n’est-ce pas Ariane Walter ?

Je vais me réjouir , sans attendre la proclamation officielle des résultats, sans attendre qu’Obama, l’élégant Obama, ne tape du pied à l’entrée de « son » bureau en rageant : « Non, il ne rentrera pas ! », sans attendre que BFMTV ait avalé tous les dentiers de ses journalistes aux ordres !

Putain, que c’est bon, ce matin !

Enfin une victoire du peuple !

[…]

Ils m’ont provoqué un orgasme discontinu qui dure encore !

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur Agoravox = http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/trump-la-couronne-des-sans-dents-186322

Parce que la Killary s’est pris une fessée cul nu devant tout le monde…

Mais je vous rappelle juste qu’entre la peste ou la variole Killary, et le choléra ou Ebola de Duffy les Zuniens de papier ont choisi Ebola Trump !

Et que Trump est aussi anti-Système que Killary est de gauche quand même !

Sur Résistance71 qui traduit vous pouvez lire la dernière analyse de Paul Craig Roberts ;

La classe laborieuse a gagné les élections

Paul Craig Roberts | 9 novembre 2016 | Source : Paul Craig Roberts.org

L’élection présidentielle américaine est historique parce que le peuple américain a été capable de battre les oligarques. Hillary Clinton, agent de l’oligarchie, a été battue malgré la campagne médiatique vicieuse qui fut menée contre Donald Trump. Ceci montre que les médias et l’establishment politique des partis politiques n’ont plus aucune crédibilité au sein du peuple américain.

Nous verrons si Trump pourra sélectionner et nommer un gouvernement qui le servira dans ses buts de restaurer les emplois pour les Américains et de rétablir des relations amicales et respectueuses avec la Russie, la Chine, la Syrie et l’Iran.

Nous verrons également comment l’oligarchie va répondre à la victoire de Trump. Wall Street et la Réserve Fédérale peuvent provoquer une grave crise économique afin de mettre Trump sur la défensive et ils pourront utiliser cette crise pour forcer Trump à nommer quelqu’un des leurs comme secrétaire au trésor (NdT: ministre des finances). Des agents parias de la CIA et du Pentagone peuvent provoquer une attaque faux-drapeau qui ferait capoter les relations avec la Russie. Trump pourrait bien faire une erreur et maintenir des néoconservateurs au sein de son gouvernement.

Au moins avec Trump, il y a quand même un espoir. A moins qu’il ne soit obstrué par le mauvais jugement dans ses nominations et par les obstacles qui seront mis sur son chemin, nous devrions nous attendre à la fin du conflit avec la Russie orchestré par Washington, le retrait des missiles de la frontière russe en Pologne et en Roumanie, la fin du conflit en Ukraine et la fin des efforts de Washington pour renverser le gouvernement syrien. Mais de telles réalisations impliquent la défaite de l’oligarchie américaine. Bien que Trump ait battu Hillary, l’oligarchie existe toujours et elle est toujours extrêmement puissante.

Trump a dit qu’il ne voyait plus aucune nécessité pour l’OTAN quelques 25 ans après la chute de l’URSS. S’il maintient cette vision, cela veut dire gros changement politique à venir pour les vassaux de Washington dans l’UE. L’hostilité actuelle envers la Russie menée par l’UE et les officiels de l’OTAN devra cesser. La chancelière allemand Merkel devra changer de politique ou être remplacée. Le SG de l’OTAN Jens Stoltenberg devra être viré.

Nous ne savons pas encore qui Trump va sélectionner pour servir dans son gouvernement. Il est plus que probable que Trump ne soit pas très familier avec les différentes possibilités et leurs positions sur ces affaires. Ceci va vraiment dépendre de qui le conseille et quels types de conseils lui sont prodigués. Une fois son gouvernement dévoilé, alors nous saurons si nous pouvons espérer que ces projets de changements se réalisent.

Si l’oligarchie se trouve dans l’incapacité de contrôler Trump et s’il réussit à museler le pouvoir et le budget du complexe militaro-industriel et s’il parvient à rendre le secteur financier politiquement responsable, alors Trump pourra être assassiné.

Trump a dit qu’il ferait mettre Hillary en prison. Il devra d’abord la traduire devant la justice pour trahison et crimes de guerre avec toute la clique de néoconservateurs. Ceci nettoierait le pont du navire pour la paix avec les deux autres puissances nucléaires majeures sur lesquelles les néoconservateurs veulent posséder une hégémonie. Bien que les néoconservateurs auraient toujours des contacts au sein de l’état profond caché, il serait néanmoins beaucoup plus difficile pour cette vermine d’organiser des faux-drapeaux ou un assassinat. Des éléments incontrôlés du complexe militaro-industriel pourrait bien mener un assassinat, mais sans les néocons au gouvernemernt pour couvrir leur méfait, ce sera bien plus difficile.

Trump a bien plus de compréhension et de vision que ses opposants ne le réalisent. Pour un homme comme Trump, risquer de se faire tant d’ennemis puissants et de risquer sa richesse et sa réputation, il devait savoir que le mécontentement du peuple avec sa classe dirigeante voulait dire qu’il pouvait être élu président.

Nous ne saurons pas à quoi nous attendre tant que nous n’aurons pas vu qui seront ses ministres et secrétaires d’état. Si c’est la clique habituelle, alors nous saurons que Trump a été capturé.*

Un résultat heureux et qui durera de cette élection est le discrédit total des médias américains. Ils avaient prédit une victoire très facile pour Hillary Clinton et même un contrôle du sénat par les démocrates. Plus important encore que la perte d’influence et de crédibilité des médias et malgré une vicieuse campagne anti-Trump pendant les primaires des présidentielles, les médias n’ont eu absolument aucun effet en dehors des côtes Nord-Est et Ouest, les bastions usuels du 1%. Le reste du pays a totalement ignoré les médias.

Je ne pensais pas que l’oligarchie aurait permis à Trump de l’emporter. Mais il semblerait que les oligarques furent trompés par la propagande de leurs propres médias. Assurés qu’ils étaient d’une victoire facile d’Hillary, ils n’étaient pas du tout préparés à mettre en pratique des plans pour voler les élections.

Hillary est battue et hors circuit, mais pas les oligarques. Si on conseille à Trump d’être conciliant, de tendre la main et de prendre l’establishment usuel dans son gouvernement, alors le peuple américain sera une nouvelle fois déçu. Dans un pays où les institutions ont été tant corrompues par l’oligarchie, il y est très difficile de parvenir à un véritable changement sans effusion de sang.

◄|►

Résistance71, et au vu de la nomination du Mike Pence comme Vice-Président, a tout de suite fait une mise à jour car, bien évidemment, un Donald ça Trump énormément ;

Avec Trump ceux qui ont pris une « biture express » vont dessouler en 2/2.

*Nous ne saurons pas à quoi nous attendre tant que nous n’aurons pas vu qui seront ses ministres et secrétaires d’état. Si c’est la clique habituelle, alors nous saurons que Trump a été capturé.*

La gauche américaine ne s’est pas encore remise de l’élection de Donald Trump qu’elle envisage déjà avec effroi ce que sera son futur gouvernement. Giuliani, Christie, Bolton, Carson… Tour d’horizon des principaux noms qui circulent.

http://www.france24.com/fr/20161109-futur-gouvernement-trump-cabinet-horreurs-democrates-giuliani-christie-bolton

La gauche américaine… Bon passons ;

Parce que ça n’a pas trainé hein ? Voilà à qui vous venez de confier les clés ►

À propos de Mike Pence ; Pence se décrit lui-même comme « un chrétien, conservateur et républicain et dans cet ordre d’importance » et là je dis qu’on a pas le cul sorti des ronces hein Paulo ?

Lors du débat télévisé qui a opposé les candidats à la vice-présidence, le 4 octobre dernier, Mike Pence, a d’ailleurs largement insisté sur sa foi en Dieu, assurant passer chaque jour « un peu de temps » à prier agenouillé. […]

Principales cibles de cet évangélique notoire : les femmes et les homosexuels. 

Les femmes doivent rester mères au foyer

Pour Mike Pence, les femmes ne peuvent ainsi aucunement être dissociées de leur rôle de mère. Aussi déconseille-il à celles qui auraient des enfants et qui souhaiteraient travailler en même temps de mener à bien leur projet car pour lui, concilier maternité et carrière professionnelle induit un « retard de croissance et de développement » chez l’enfant et engendre de surcroît de la « souffrance » chez ce dernier. […]

Il a également tenté d’obliger les familles et les hôpitaux à procéder à l’enterrement ou à l’incinération du fœtus avorté, mesure finalement bloquée par un juge fédéral au motif de son inconstitutionnalité. « Nous avons fait un pas important dans la protection des enfants non-nés (…), je signe cette loi en priant Dieu de continuer de bénir ces précieux enfants, ces mères et ces familles », avait à l’époque déclaré Mike Pence. […]

Mais Mike Pence ne réserve pas ses sages réflexions à la seule gente féminine : les homosexuels en font aussi les frais. Ainsi, il ne veut pas non plus de gays dans l’armée. « Les hommes homosexuels ne peuvent pas intégrer l’armée parce leur présence affaiblit les troupes », disait-il par exemple en 2001, à la Chambre des représentants.

Lire l’intégralité de l’article qui vaut son pesant de peanuts ici = http://www.marianne.net/sexiste-homophobe-si-vice-president-mike-pence-etait-pire-que-trump-100247723.html

Je me suis souvent demandé si Mike Pence, où Christine Boutin en France, auraient traité Alexandre III Roi de Macédoine dit Alexandre Le Grand, de « Gay-Friendly »…

Mais attendez, ce n’est pas fini !

À propos de John Bolton ; Lui est directement classé comme un républicain de droite !

Bigre ► Ça existe ça ?

En 1993, ce farouche opposant aux missions américaines de maintien de la paix, supervisées ou non par l’ONU, est un critique virulent de l’intervention humanitaire américaine en Somalie.

Un proche des néo-conservateurs sous Georges W. Bush

John Bolton est également un farouche partisan de la guerre en Irak et du concept de guerre préventive.

Source Wikipédia = https://fr.wikipedia.org/wiki/John_R._Bolton

Donc PCR doit bien le connaitre puisqu’il est entré en politique en 1981 sous Reagan…

Et c’est pas fini !

À propos de Steven Mnuchin au Trésor ; Mnuchin amassed a fortune estimated at over $40 million while working for Goldman Sachs, where his father had worked for three decades and had also made a fortune. ► Mnunchin amasse une fortune estimée à plus de 40 millions de $ alors qu’il travaillait pour Goldman Sachs, où son père y avait travaillé pendant trois décennies y faisant également fortune…

Source Wikipedia US = https://en.wikipedia.org/wiki/Steven_Mnuchin

Franchement, vous pensez que les classes laborieuses ont voté pour ça ?

Ben oui, mais c’est pas faute de vous avoir prévenu ! Lâcher un papelard dans la boîte à suggestions des esclaves

Voter c’est abdiquer votre souveraineté

Voter c’est signer un chèque en blanc aux oligarques

Voter c’est cautionner le consensus du statu quo oligarchique

Voter c’est vous donner de nouveaux maitres (ou les mêmes…souvent)

Voter c’est vous mettre les chaînes vous-mêmes

Voter n’est pas une garantie contre l’extrême-droite : guerres, pillage, génocide, colonialisme, austérité et répression politico-sociale sont aussi les résultats de républiques « modérées », regardez autour de vous aujourd’hui…

Voter c’est mettre les pions des banquiers en place… comme d’hab ♫ Merci Macron

Voter c’est être complice des guerres déclenchées en votre nom ! Pas les nôtres|► ZÉNON ennotrenomzenon072016

Voter c’est être irresponsable (la délégation de pouvoir vous déresponsabilise ipso facto)

Voter c’est cautionner la dictature de « la majorité »…

Vous pensez toujours que les classes laborieuses ont voté pour ça ?

Pour bien comprendre qui a voté et donc cautionner la dictature  de « la majorité » grâce à R71 qui nous tire l’œil vers cet article ;

Le processus électoral aux États-Unis

Robert Bilbeau | 9/11/2016 | Source : Les 7 du Québec

La semaine dernière notre webmagazine publiait un excellent résumé de la plus récente mascarade électorale américaine qui vient de connaitre un nouveau rebondissement ce mardi 8 novembre 2016. Certains commentateurs parlent même d’une « Seconde révolution américaine » ! Examinons cette soi-disant « Révolution » anti-establishment. […]

En effet, Les États-Unis se sont forgés dans du neuf. Une fois exterminées les tribus amérindiennes, les pères fondateurs ont rejeté les traces du passé aristocratique britannique et européen – ce que la bourgeoisie du vieux continent n’a pas eu l’opportunité ou la volonté de réaliser. En Europe, règne à la fois le passé, la guerre, et les puissances intervenants les unes chez les autres, ce que l’Union Européenne a finalement consacré. En Amérique, rien de tel, ni le Canada ni le Mexique ne font le poids face à la machine étatsunienne. […]

Ce ne sont pas les frasques sexuelles de Trump qui dérange une large portion de l’establishment financier – ils ont tous fait pire que lui – mais ce sont ces mesures gouvernementales qui risque de réorienter la politique américaine et vont à l’encontre des intérêts d’une faction alors qu’elles favorisent les intérêts de l’autre faction de la classe capitaliste au pouvoir.  Il ne pourra pas  réaliser la plupart de ces engagements.  Le système politique américain est ainsi fait que chaque instance valide les autres instances du pouvoir  (économique, financier, politique, législatif, exécutif, judiciaire, policier, militaire, médiatique, idéologique, tous imbriqués et interdépendants, l’économique étant dominant).  Ainsi la classe capitaliste américains s’assure qu’elle  conserve tout le pouvoir entre ses mains en tant que classe sociale hégémonique.

La première « Révolution » américaine est déjà ancienne et celle-ci n’est pas la deuxième. La « faction » prolétarienne du peuple américain n’a rien à faire dans cette galère électorale et elle s’est abstenue en grand nombre, chacun devrait suivre cet exemple lors des prochaines élections « nationales ». Nous règlerons nos comptes ailleurs que dans l’arène électorale.

Lire l’intégralité de l’article ici = http://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-seconde-revolution-americaine/

Pour moi, les psychopathes aux manettes, les Banksters ou les Zélites avaient intégré le vote Trump dans leur Plan. Qui peut croire un instant que le 0.0001 s’est laissé surprendre par le vote Trump ?

Voici un autre point de vue, bien troussé, de Serge Charbonneau via Les Moutons Enragés ;

MISE EN GARDE

ATTENTION ! Le texte qui suit est écrit avec des mots grossiers.

Des mots qui sont les seuls pouvant se hisser à la hauteur de l’émotion exprimée.

Alors, les commentaires qui délaissent les idées et s’attardent à la grossièreté en voulant nier la source de cette inconvenance, faites pas chier !

Hier soir nous avons vécu un moment mémorable.

Le peuple,

Ceux et celles que nos journalistes disent ne pas être éduqués,

Ceux et celles  que nos journalistes disent être des «racistes»,

Ceux et finalement surtout celles que nos journalistes disent être des  « misogynes !»,

Ceux et celles que nos journalistes traitent de mal embouché,

Oui, finalement ce peuple qui se fait cracher dessus par cette clique paradant sa fallacieuse moralité dans son scintillant bel habit de l’hypocrisie…

Eh !  Bien !  Ce peuple a dit à ces larbins au service du pouvoir :  « FUCK YOU !».

Lire la totalité de l’article sur LME ici = http://lesmoutonsenrages.fr/2016/11/10/la-victoire-de-trump-vue-du-quebec/

Mais les peuples qui veulent un changement de paradigme, en lien avec les Natifs et les Nations Primordiales, et une décolonisation concertée, ne « votent » pas parce que leurs rêves, leurs idées, leurs objectifs ne rentrent pas dans les urnes des prétendues démocraties comme des démocratures de tous poils ; JAMAIS !

Les peuples ; Colons repentis ; Occidentaux affranchis de toute idéologie coloniale, Natifs, Indigènes, Autochtones, ne votent pas ; Car ils se sont choisis et c’est EUX avant tout, ici et maintenant et d’où nous sommes…

Non M. Shamir, je ne félicite personne pour le vote Trump ;

Félicitations les gars !

Quel bonheur, de s’être levés assez tôt pour suivre les dernières minutes de la course historique entre le champion des « déplorables » et la meilleure amie des banquiers, et de voir Trump en sortir vainqueur ! Merci Seigneur de m’avoir permis de voir toutes ces scènes, et qui plus est, depuis Jérusalem, où je me trouve en ce moment, au soleil. Et merci à nos amis américains, d’avoir remporté cette victoire. Vous n’avez pas eu peur quand on vous a traités de racistes ringards, vous n’avez pas flanché quand la CNN a dit, encore hier, que la Clinton avait 96% de chances de gagner. Vous ne vous êtes pas rassis avec une bouteille de bière,  vous êtes quand même allés voter, que Dieu vous bénisse. […]

La stratégie visant les minorités n’a pas marché. Les femmes, les femmes blanches d’Amérique, ont voté pour Trump, alors même qu’on leur ordonnait de marcher derrière la petite sœur de madeleine Albright. Les citoyens US d’origine mexicaine savaient qu’ils étaient utilisés par des gens qui ne se soucient nullement d’eux, et ils n’ont pas éprouvé le moindre besoin d’aller voter pour Clinton. […]

Et les juifs ? Je vais vous étonner : malgré beaucoup de sombres pronostics dans l’autre sens, les Israéliens ont été satisfaits de la victoire de Trump. […]

La victoire de Trump est le grand triomphe de la démocratie, le second après le Brexit. Deux fois en un an, Anglais et Américains ont fait la preuve qu’ils peuvent réaliser ce qu’ils veulent, même si les élites globalisantes des banquiers et des médias se dressent face à eux. Espérons que les élections en Europe vont suivre ce nouveau schéma de la vraie démocratie, à la place des singeries de ces dernières années. La France pourrait être la première à décrocher son Trump, sa Marine.

Si la Clinton avait gagné, il y aurait plus de  wc transgenre, plus d’immigrants et plus de guerres. Rien de très réjouissant. […]

◄|►

La Nation Blanche que vous félicitez d’avoir choisi Trump par un « Dieu vous bénisse » ; cette nation là, cet empire faussaire n’est à mon sens nullement légitime et c’est contre cette Amérique là que je me bats, sans arme ni haine ni violence mais juste avec la force des mots et des idées

Et ces hommes blancs et ces femmes blanches ont voté pour un colon qui affirme haut et fort que les Indiens ne sont pas souverains :

Donald Trump déteste Onkwe’hon:weh à cause de son échec du racket des casinos à travers les USA. Il menace de court-circuiter la loi en exerçant la notion de “domaine éminent” contre les INDIENS en les expropriant de notre terre et ce à ses seules fins. Il dit ouvertement que “les Indiens ne sont pas souverains”… Lire l’intégralité de l’article dans ce billet sur ce blog : https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/19/au-n-o-m-du-colonialisme-2-0/

Cette Nation s’est construite, entre autres, sur la négation des femmes indigènes, l’assassinat des gardiennes de la Terre et ;

« Parce que l’objectif a toujours été que les femmes indiennes arrêtent de procréer. »

https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/10/la-solution-finale-du-probleme-indien/

Et sur la domination chrétienne à la racine de la Loi fédérale indienne que nous sommes en mesure d’effacer, tout comme les mensonges  sur lesquels cette nation s’appuie pour dominer le reste du monde, Trump ou pas

« Un esclave est celui qui attend que quelqu’un vienne et le libère »

Ezra Pound

Seule la vérité libérera les peuples de la Terre et à tout jamais !

Pour moi et quelques autres le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble…

Et non parce qu’ils auront attendu que quelqu’un vienne ; Surtout pas Trump, car y peuvent attendre longtemps avec lui…

JBL1960

Publicités