On n’a pas le cul sorti des ronces…

Et pourtant ça urge ! Grave…

L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ;

La Vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.

Mahatma Gandhi

Plus simplement, Jean Yanne a dit ;

S’il y avait un impôt sur la connerie, l’État s’auto-financerait !

Alors ce n’est pas faute de bramer, sur tous les tons, qu’on devrait se sortir les doigts du nez et vous comprenez bien pourquoi actuellement tant de choses me grattent vu que j’ai tout juste le cul sorti des ronces…

Ici ou ça n’explique pas tout, mais ça calme bien les démangeaisons, tout de même !

Je reproduis ci-dessous le dernier article de Brandon Smith du 7 septembre 2016 traduit et publié par Le Saker Francophone – Source Alt-market et j’explique à la fin pourquoi cette excellente analyse au demeurant est selon moi, totalement biaisée dès le départ :

Clinton contre Trump et la cooptation du mouvement Liberté

La plupart de mes lecteurs sont bien conscients de ma position sur les élections américaines en général − elles sont une farce éternelle destinée à donner de faux espoirs aux masses. Elles sont conçues pour donner la sensation au public qu’il participe à sa propre gouvernance, alors qu’en réalité, nous ne sommes jamais autorisés qu’à choisir parmi une liste de candidats que les élites ont pré-sélectionnés. Cela ne signifie pas que tous les politiciens sont corrompus ou contrôlés, mais jusqu’à preuve du contraire, la majorité des gouvernement représente les désirs de quelques privilégiés, et non pas de la majorité des citoyens.

Il n’y a absolument aucune chance de reprendre en main notre gouvernement actuel en travaillant au sein du système. Pour être franc, le système est maintenant structuré de manière à se protéger et rien d’autre. Penser qu’il peut être influencé par des « élections » est une notion absurde.

Durant la dernière décennie, j’ai vu un changement puissant dans la psyché publique vers une prise de conscience que notre gouvernement repose sur un paradigme frauduleux ; la fausse gauche par rapport à la fausse droite. Je comprends également que si je peux le voir, les nombreux think tanks financés par les élites le peuvent aussi. Les élites ne vont pas toujours essayer de faire obstacle à des changements dans la conscience du public ; ce serait un effort irréaliste et inutile. Au lieu de cela, ils travaillent souvent à coopter ces changements et à les exploiter à leur profit.

Considérons, par exemple, la prise de contrôle agressive du mouvement Tea Party par la garde néoconservatrice. Je me suis joint aux efforts des activistes en 2007 lorsque le Tea Party était petit mais en croissance rapide et organisé principalement autour de l’objectif de l’audit et / ou de la fermeture de la Réserve fédérale. Beaucoup de gens ne sont même pas conscients du fait que le Tea Party a été lancé par Ron Paul entre autres voix libertariennes.

Alors que le mouvement a commencé à croître de façon exponentielle, il y a eu quelques tentatives pour l’étouffer. Des accusations de terrorisme de l’intérieur ont été jetées à l’occasion, pas nécessairement par les démocrates, mais par le Parti républicain. Lorsque la stratégie de diabolisation a échoué, ce même média, Fox News, a soutenu les néocons qui ont exigé d’en prendre la tête et ont soudainement commencé à détourner notre mouvement. Je n’oublierai jamais le jour où je vis un événement supposément organisé par le Tea Party avec comme hérauts principaux, Rick Santorum et Mike Huckabee ; ce fut alors que je sus qu’il n’y avait plus de Tea Party.

Bien sûr, les élites ont pu pirater le nom (ou la marque) et certains des événements, mais ils n’ont jamais pu dérober l’idée et les principes derrière le mouvement. Cela semble avoir confondu l’establishment. Peu importe quelle tactique il utilise, le mouvement, que moi et beaucoup d’autres ont toujours appelé le « Mouvement Liberté », ne disparaît pas.

Ce que les élites n’ont pas semblé comprendre à cette époque, c’est que le mouvement n’était pas enraciné dans une seule organisation ou un seul candidat, ou même un groupe de leaders. Au lieu de cela, le Mouvement Liberté était et est toujours ancré sur un ensemble de principes. Les tactiques habituelles de cooptations ne peuvent pas fonctionner. Ils ont pu prendre en charge le Tea Party, mais les vrais militants de la liberté sont tout simplement partis pour recréer un autre groupe ou des groupes. Nous sommes adaptables, et parce que nous ne disposons pas d’une direction centralisée traditionnelle, nous sommes difficiles à cerner et à contrôler.

Peu importe ce que les élites ont essayé, elles n’ont pas été en mesure d’attirer des militants de la liberté pour les garder dans la réserve [indienne ?, NdT] des néo-conservateurs. Cependant, l’establishment n’est pas contre l’essai de nouvelles méthodes et de nouvelles possibilités d’attaques.

La première et la plus commune stratégie de cooptation est de tromper le mouvement en lui faisant adopter un chef ou des chefs qu’il pense amicaux, mais qui en fait, travaillent contre eux. Comme mentionné précédemment, cela a été tenté avec le Tea Party, mais cela a échoué. Les militants de la  liberté ont quitté le Tea Party et ont poursuivi leurs efforts ailleurs. Lorsque des méthodes simples échappent à l’establishment, il a tendance à ajouter de la complexité.

Par exemple, j’ai beaucoup écrit sur l’effort concerté du réseau RT et d’autres contrôlé par le gouvernement russe pour peindre les gouvernements de l’Est comme « victimes » d’agressions globalistes. Comme je l’ai souligné et mis en évidence, des pays comme la Russie et la Chine travaillent main dans la main avec les institutions mondialistes comme le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la Banque des règlements internationaux et les Nations Unies. Il est indéniable que l’Orient est une partie du soi-disant Nouvel Ordre Mondial. Ils ne sont pas opposés.

En dépit des preuves considérables du contraire, il y a encore un pourcentage de gens du mouvement Liberté qui se cramponnent à l’idée que la mondialisation est une construction de l’Occident seul, et que l’Orient est en « lutte contre lui ». Je pense qu’un des objectifs de cette propagande, est de poursuivre l’effort pour coopter le mouvement Liberté. Si le mouvement peut être convaincu de développer une adoration des marionnettes globalistes comme Vladimir Poutine ou Xi Jinping, alors nous pouvons éventuellement être leurrés par des actions négatives sous de faux prétextes. Heureusement, le faux paradigme Est / Ouest perd de son efficacité et les militants de la liberté hypnotisés par lui reviennent à leur sens une fois de plus. Le seul VRAI paradigme digne de notre préoccupation est celui des globalistes par rapport au reste d’entre nous.

Beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi de telles mesures de la part de l’establishment seraient nécessaires. Le fait est que le mouvement Liberté est unique et le mouvement activiste le plus vital dans l’histoire moderne. Il est au cœur d’un grand réveil qui s’accélère, mais reste encore fragile.

Cette prise de conscience, si on la laisse se développer, se traduira par l’effacement de tous les faux paradigmes et des élites derrière eux. Un problème qui a frappé l’humanité depuis des siècles, est le problème de la centralisation et du collectivisme (communauté par la force plutôt que par le consentement), mais il pourrait finalement être démantelé.

Certains prétendront que ces énoncés ne sont que la folie des grandeurs, mais si cela était vrai, les élites n’auraient pas besoin de dépenser de grandes quantités d’énergie et de capital pour essayer de nous coopter ou de nous diaboliser. Si nous ne sommes pas une menace, ou si nos demandes n’étaient que des  « conspirations » absurdes sans validité, alors ils nous laisseraient crier dans le désert jusqu’à notre autodestruction inévitable. Au lieu de cela, ils ont financés généreusement des organisations, comme le Southern Poverty Law Center dédié à dénaturer sans fin qui nous sommes et ce en quoi nous croyons.

Avec le faux paradigme Est / Ouest qui n’atteint pas l’effet désiré, et les tactiques de hack and slash de la SPLC et des médias traditionnels qui n’arrivent pas à décourager l’expansion du mouvement, les élites sont devenues plus sophistiquées.

Chaque fois que vous avez une rébellion centrée sur des idéaux inhérents à la liberté, les institutions totalitaires ont du mal à intervenir. Le problème est que la liberté est non seulement morale, mais pratique. Partout où la vraie liberté existe, les gens ne sont pas seulement plus heureux, mais plus productifs et prospères. Il est difficile pour un tyran de combattre une rébellion fondée sur la liberté parce que l’idée est plus puissante que toute arme ou toute forme de trahison. Peu importe le degré d’avancement de la tyrannie, et peu importe combien de rebelles ils emprisonnent ou tuent, l’idée de liberté perdure.

La seule façon de détruire une rébellion comme celle-ci, une rébellion comme le mouvement Liberté est d’en faire quelque chose d’autre que la liberté. Les pouvoirs en place doivent convaincre ce mouvement de soutenir des politiques qui sont destructrices de ses propres idéaux. Si cela peut être fait, alors que la rébellion a perdu l’avantage de ce principe − le seul avantage qui compte vraiment.

Alors qu’est-ce que tout cela a à voir avec l’élection 2016 ?

Comme je l’ai souligné depuis plusieurs mois, l’élection de 2016 est un point de démarcation évident pour notre nation. Voilà comment j’étais en mesure de prédire en mars que l’élection finale serait Donald Trump contre Hillary Clinton − l’affrontement était trop évident.

Clinton a toujours été une certitude. Aucun autre candidat démocrate ne pourrait mieux englober le mal à l’état pur de l’establishment qu’elle même. Et, le seul candidat que les conservateurs puissent insulter plus que Barack Obama est Hillary Clinton. Clinton est même méprisée par beaucoup de la gauche politique. Ceci est un scénario parfait pour les élites.

J’ai essayé de me remémorer une élection du siècle dernier dans laquelle des informations aussi négatives et potentiellement accablantes avaient été publiées sur un candidat. Les nombreux mensonges de Clinton sur les attaques de Benghazi sont encore frais dans la conscience publique. Personne ne peut nier, à tout le moins, qu’elle avait la confirmation en temps réel en tant que chef du Département d’État que le poste diplomatique à Benghazi était directement attaqué, et qu’aucune aide n’a jamais été envoyée alors qu’elle était facilement disponible. Malgré ses dénégations lors des audiences du Congrès, ses propres courriels confirment qu’elle était au courant de l’événement terroriste, mais a raconté au peuple américain une histoire fabriquée sur des « manifestations » plutôt que de parler d’une agression violente.

[Je vous conseille de voir le film 13 hours, film de propagande (à la truelle) qui raconte cette histoire en reconnaissant l’attaque mais en la transformant en un acte d’héroïsme des défenseurs américains détournant le sens de la réalité et sans jamais accuser formellement les responsables militaires et politiques. Seuls l’OTAN et un chef d’antenne de la CIA sont accusés d’incompétence. Le film est bien sur sorti en pleine affaire en mars dernier, NdT]

Les motivations derrière Clinton permettant que l’ambassadeur Chris Stevens − entre autres − soit assassiné à Benghazi doivent encore être révélées. Je soupçonne que l’information encore secrète des flots d’armes s’écoulant de la Libye vers la Syrie et le soutien des États-Unis couvrant ISIS peuvent avoir eu quelque chose à voir avec cela.

Grâce à de constants hacks et fuites d’e-mails, il a été prouvé maintes et maintes fois que Clinton est soit une menteuse soit complètement incompétente. Son détournement de l’argent des contribuables pour la fondation de son mari, sa mauvaise gestion des documents classifiés et l’utilisation abusive de son poste au sein du gouvernement pour distribuer des faveurs à ses patrons financiers est si grave, que si le gouvernement suivait effectivement la primauté du droit, elle serait emprisonnée pour le reste de sa vie.

En fait, la seule défense de Clinton jusqu’à présent pour ses méfaits a été de faire valoir essentiellement qu’en raison de son état de santé, elle est trop incompétente pour être blâmé pour son comportement.

Ajoutez à cela son proxénétisme ouvert envers des groupes marxistes culturels déments comme les féministes de la troisième vague et les Black Lives Matter [financés par Soros, NdT] et il serait difficile de trouver un monstre plus caricatural. Donc, les gens vont devoir me pardonner quand je dis que toute personne qui pense que l’establishment est assez stupide pour mettre tous ces œufs dans le panier de la campagne Clinton vit dans un monde imaginaire. De toute évidence, une présidence Clinton n’est pas la fin du jeu pour les élites.

La personne publique Trump est l’antithèse exacte de Clinton. Les lecteurs savent que depuis des mois je prédis une présidence de Trump. Ceux qui ne connaissent pas ma position peuvent lire mon article 2016 se terminera par l’instabilité économique et une présidence Trump.

Pour résumer, les élites ont besoin d’un bouc émissaire pour l’échec du système financier qu’ils ont conçu. Ce patsy ne sera pas Trump en soi, mais les conservateurs en général. Que Donald Trump soit au courant de ce programme ou non, je ne sais pas. Je n’ai pas de preuve solide indiquant que Trump est contre la constitution ; là encore, je n’ai pas beaucoup de preuves indiquant qu’il est pour non plus. Tout ce que j’ai à présent, c’est sa rhétorique et la rhétorique ne compte pour rien.

Ce que je sais, c’est que le déclenchement d’une crise budgétaire pendant le mandat de Trump pour en blâmer les conservateurs est beaucoup plus utile aux élites que le déclenchement d’une crise sous Clinton, le blâme risquant de retomber sur les syndicats bancaires internationaux.

Je peux dire avec un niveau élevé de certitude que des millions de conservateurs aux États-Unis ne toléreront pas une présidence Clinton. Ce n’est tout simplement pas ce qui va se passer. Je lui donne un an ou moins avant qu’elle ne commence à mettre en œuvre des mesures draconiennes au-delà des efforts d’Obama. Les Américains réagiraient par une rébellion physique. Dans ce cas, les États-Unis seraient déchirés par une guerre civile pure et simple.

Ceux qui pensent que c’est très exagéré, devraient tenir compte du fait que nous avons déjà été au bord d’un conflit généralisé avec le gouvernement fédéral lors de l’incident de Bundy Ranch au sujet de droits de propriété et des abus du gouvernement sur des manifestants. L’américain moyen est complètement inconscient de la proximité possible d’une guerre à balles réelles, non seulement dans le Nevada, mais dans tout le pays. Imaginez comme ils sont inconscients et leur réaction en cas de réquisition des armes à feu par une administration Clinton.

Je ne pense pas que ce soit le plan, cependant

Au contraire, le plan peut être en partie d’attirer le mouvement Liberté, qui est maintenant plus influent que jamais auparavant, pour le faire rentrer sous le parapluie républicain. Avec Trump à la barre, il y a une hypothèse répandue parmi de nombreux militants de la liberté que l’establishment aurait  « trébuché » et perdu le contrôle. Gardez à l’esprit que sans Clinton comme adversaire super-méchant, ce récit ne fonctionne pas.

Seule Clinton pourrait effrayer assez les militants pour renoncer à leur compréhension du faux paradigme gauche / droite et rejoindre le Parti républicain. Seul Trump, avec son baratin, pourrait les convaincre que peut-être le parti a été secoué et que les rats néo-conservateurs se sont dispersés. Je n’achète pas.

Je crois que Clinton est destinée à perdre. Si tel est le cas et si Trump est investi en Janvier de l’année prochaine, le mouvement Liberté aura besoin de se demander si Trump est vraiment un obstacle pour les élites, ou s’il est un de leurs alliés.

La gauche est déjà en train de saliver sur la possibilité que la campagne Trump dévore le mouvement Liberté et le transforme en quelque chose de méconnaissable. Il suffit de jeter un coup d’œil à cet éditorial de Bloomberg intitulé Le Tea Party rencontre son créateur, qui annonce la mort du Tea Party aux mains de Trump (et oui, ils amalgament tous les groupes de patriotes sous le label du « raciste » Tea Party).

Cet article est une fenêtre intéressante dans l’esprit tordu de la gauche collectiviste. Mettez de côté le vitriol avide de Bloomberg et l’ignorance biaisée de ce que nous représentons ; ils ont déjà une image enfantine dans leur esprit de qui nous sommes et cela ne va jamais changer. Au lieu de cela, regardez comment ils peuvent à peine contenir leur joie toxique à l’idée que les militants de la liberté indépendants et décentralisés pourraient être absorbés et assimilés par la montée du Trump. De toute évidence, ils ont toujours détesté le fait que nous ayons été à ce point impossibles à coopter.

Et alors, s’ils ne peuvent pas battre Trump lors de l’élection, alors au moins le succès de Trump se traduira par la destruction de ces bâtards de constitutionnalistes avec leurs visions pratique du monde et leurs arguments bien clairs. Vissez vous ça dans le crâne les gars… blancs.

Cela ne veut pas dire qu’un merdia comme Bloomberg est au courant d’un projet pour coopter le mouvement Liberté. Ils sont sciemment malhonnêtes, et ils sont les outils des globalistes, mais je pense qu’ils croient surtout qu’ils ne sont malhonnêtes que pour faire gagner le parti démocrate. Ils pensent vraiment qu’Hillary est leur héros, et que Trump est un méchant, et les oligarques des corporations pour lesquelles ils travaillent ne font même pas partie de l’équation électorale.

Cela dit, leur argument selon lequel Trump pourrait abattre les groupes d’activistes des mouvements Liberté ne sont pas sans fondement. Ils disent parfois que la vie imite l’art. Je dis parfois que le journalisme traditionnel imite accidentellement la vie.

La plus grande menace pour notre mouvement serait de se centraliser et de se regrouper derrière un homme ou une organisation traditionnelle. Dans notre ferveur pour vaincre Hillary Clinton, qui est certes une personne méprisable, deviendrions-nous nous-mêmes volontairement aveugles aux offenses de Trump ? Imaginez un instant que les élites provoquent l’effondrement réel de notre système financier avec Trump dans le bureau ; allons-nous demander à Trump de rendre des comptes selon les mêmes normes constitutionnelles que nous aurions eu pour un président dans des conditions normales ?

Votez pour qui vous voulez, mais rendez vous compte que nos responsabilités ne se finissent pas une fois que l’élection sera terminée. Si Trump comme président répond à une crise avec la loi martiale ou d’autres abus anticonstitutionnels, allons-nous l’excuser parce que nous voulons croire qu’il est anti-establishment, ou allons-nous nous dresser contre lui comme nous le ferions face à Hillary Clinton ?

Peut-être que ce sont des questions présomptueuses. Peut-être il n’y aura pas de présidence Trump. Peut-être qu’il prendra le bureau, mais il n’y aura pas de krach financier (bien que les mathématiques dictent simplement le contraire). Peut-être que Trump va magiquement dynamiser notre structure économique, les élites traverseront une défaite solennelle et que l’Amérique sera de retour vers un âge d’or et la prospérité. Oui, nous pouvons tous rêver.

La ligne rouge, beaucoup plus importante que les élections américaines, beaucoup plus importante qu’une défaite de Clinton ou une victoire Trump, bien plus importante encore que la crise économique, est l’indépendance et la vitalité du mouvement Liberté. La tentation de sacrifier cette indépendance par certains militants sera écrasante. Il semble beaucoup plus facile de remettre la responsabilité de l’avenir de cette nation à une entité plus officielle. Mais dans ce sacrifice de la responsabilité se trouve la mort de la liberté. Encore une fois, le mouvement Liberté est le mouvement le plus important dans l’histoire de l’homme moderne, et la seule façon de le tuer serait que nous y prêtions notre concours. La seule façon dont il peut être coopté est si nous le permettons. Le risque en ce moment est plus grand qu’il ne l’a jamais été.

Même si vous n’êtes pas d’accord avec le potentiel de chaque scénario que je vous présente ici, tout ce que je vous demande est d’augmenter votre niveau de vigilance en ce moment et quoi qu’il arrive, de ne pas renoncer à vos principes pour le bien de ce que vous pensez être un moindre mal.

Brandon Smith

Note du traducteur

Étonnant comment des réflexions se télescopent. Je vous conseille la lecture de cette note de dedefensa sur la  « faiblesse » de Poutine qui se sert de ce débat entre les antis-Système pour balayer le spectre des positionnements des diverses personnalités et pensées anti-système, ce que fait aussi Brandon dans cet article et dans bien d’autres, quand il appelle à se méfier du faux paradigme Est / Ouest. Cela ne reste que son avis mais cela participe à un débat de fond chez les anti-système sur la réalité du Système, des risques à tomber dans un complotisme forcené. La meilleure position reste sans doute de poser les différentes tendances sur la table et de mettre à jour régulièrement leurs actualités. Un Brandon Smith a une vision du monde assez différente de celle d’un Pepe Escobar, mais les deux partagent avec nous tous un désir de liberté réelle et non pas la pâle copie du consumérisme que l’on nous vend.

Une autre remarque intéressante sur ce texte concerne les tentatives de centralisation des mouvements anti-système. C’est une tentation qui existe aussi en France au nom d’une certaine efficacité. Vu la diversité des mouvements et des courants de pensée, je pense qu’il faut au contraire laisser cette diversité s’exprimer. L’histoire reconnaîtra les siens. Vous pouvez aussi retrouver une autre analyse de cette article et de Brandon Smith en général sur algarath.com.

Pour finir, le site dedefensa ayant d’ailleurs publié à ce jour, le 7 septembre, un inquiétant communiqué sur un brusque incident de santé de Philippe Grasset, nous envoyons tout notre soutien à Philippe et à son équipe pour un prompt rétablissement. Les évènements qui se bousculent en cette fin d’année, ne supporteraient pas l’absence des analyses de la fine équipe. Continuez d’ailleurs à soutenir financièrement ce site qui reste une source unique de connaissances et d’analyses comme ce lien puisé aujourd’hui.

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

=*=*=*=

Alors, je n’ai pas le lectorat de ces messieurs et ne l’aurais jamais. Et je m’en cogne ;

Brandon, nous avons absolument tous les choix et appeler à se méfier ne suffira pas, non ; Si vous avez compris que « la farce éternelle était destinée à donner de faux espoirs aux masses » bah, nous aussi ! Tenez ici ou

Et encore dans ce billet là = Le réveil des “Gens Ordinaires”  j’explique bien que la masse des moutons est prête à sacrifier sa liberté pour plus de « protection » que nous savons totalement illusoire (et en France sous état d’urgence chaque 14 juillet dans ce paradigme là les mougeons se le rappelleront) de l’État. C’est un fait, c’est partout pareil. Alors c’est pathétique mais c’est la réalité d’aujourd’hui.

La majorité n’est pas à convaincre, elle suit. Ce qu’il faut, c’est choisir d’organiser la minorité en association libres œuvrant solidairement, lorsqu’une société organique parallèle fonctionnera, la masse suivra, comme elle suit le système institutionnalisé aujourd’hui, car cette masse va toujours dans le sens du meilleur courant, comme un banc de poissons.

Votre analyse est celle d’un Zunien de papier, où sont les Natifs, les descendants des peuples premiers, les indigènes, les autochtones ?

Où sont les colons repentis de la terre, les occidentaux affranchis de l’idéologie coloniale ?

Nous voulons initier un nouveau paradigme tous ensemble car comme vous le dites ce Système là est mort ! On se propose même de lui mordre le cul !

Les cerveaux malades des Zélites dont vous parlez ont été capables d’appliquer la solution finale au problème indien qui a même servi de modèle à un certain Adolf Hitler.

Ces psychopathes aux manettes ont été capables d’engendrer le 11 septembre 2001 et de le laisser faire pour le moins…

Oblabla fut le meilleur Bien-Zélé de cette élite et aujourd’hui 15 ans après ce 11/09/2001 ;

« Fin de mandat bien sombre pour l’occupant de la Maison Blanche… La Chambre des représentants vient de voter, dans un tonnerre d’applaudissements, une loi autorisant les citoyens américains à poursuivre en justice l’Arabie Saoudite pour les attaques du 11 septembre 2001. Le Sénat avait déjà approuvé à l’unanimité la dite loi en mai et celle-ci, ceinte du sceau du Congrès US dans son entier, se retrouve maintenant sur le bureau d’Obama.

Et là, Barack à frites se retrouve dans une véritable impasse. Guère étonnant qu’il ait tout fait pour que le vote n’ait pas lieu, car quoiqu’il fasse maintenant, il est perdant.

Lire la suite = https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/09/10/barack-a-frites-dans-le-sable/

Source de l’article = http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/09/barack-a-frites-dans-le-sable.html

Par contre, votre analyse est tout à fait juste quand vous écrivez que « La Russie et la Chine travaillent main dans la main avec les institutions mondialistes » on ne le sait que trop ici ou .

C’est surtout dans ce billet que je vais aussi loin que possible pour dénoncer le N.O.M. du Dragon Chinois = Changement de coquille en vue !

Vous le voyez, et grâce à vous, pour nous les ordinary people l’heure de notre réveil a sonné… Et nous lisons Robert Graham dans le texte ; Ici. Et aussi, si vous voulez !

Nous sommes prêts à la dépossession volontaire et nous pensons que Nul ne sera Chef de ce changement qui vient !

Jour après jour nous affutons notre réflexion pour initier ce nouveau paradigme côte côte avec les Natifs et lutter ensemble contre cette même oligarchie qui nous oppresse tous depuis bien trop longtemps…

JBL1960

source de l’image = metaphora.over-blog.com

Publicités

3 réflexions sur “ On n’a pas le cul sorti des ronces… ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s